Moteur  QUASITURBINE  Engine

Lauréate - Section Environnement - du concours Forces Avenir 2002 

« LA RIMOUS » 
UNE MOTO QUASITURBINE À ZÉRO POLLUTION

Projet étudiant - Collège de Rimouski - Mars 2002

Projet soumis au concours: http://www.forcesavenir.qc.ca/fr/accueil/main.html

Force et Avenir - Mars 2002
http://www.forcesavenir.qc.ca/fr    forcesavenir@webnet.qc.ca
(Projet retenu par le jury - voir lettre ci-bas) 

Le 10 octobre 2002 - La moto Quasiturbine RIMOUS zéro pollution à l'azote du Collège de Rimouski 
est lauréate - Section Environnement - du concours Forces Avenir 2002 
http://www.forcesavenir.qc.ca/fr/laureats/img/ForcesAvenir_Laureats2002.pdf

La jeunesse a été honorée en présence notamment de :
L'honorable Lise Thibault, Lieutenant-gouverneur du Québec, 
M. Sylvain Simard, ministre d'État à l'Éducation et à l'Emploi, 
M. Bernard Lamarre, président du conseil de Forces AVENIR. 

Quelques-uns des partenaires de l'édition Forces Avenir 2002 :
Gouvernement du Québec, 
RDI - Le Réseau de l'information, 
Imperial Tobacco Canada, 
Bell Canada, 
Bowater, 
CDP Caisse de dépôt et placement du Québec, 
Développement économique Canada, 
RBC Groupe financier, 
Fonds de solidarité FTQ,
Ville de Montréal.

Note: LE CONCEPT THERMO-PNEUMATIQUE À L'AZOTE
et la bibliographie existante est présenté sur le site Quasiturbine depuis 1997 !
Voir: http://quasiturbine.promci.qc.caFQTPneumatique.html

Sommaire du projet soumis au concours : "La RIMOUS, une moto Quasiturbine à zéro pollution"
avec le livre La Quasiturbine Écologique soumis à l'appui
(ISBN 2-922888-00-2)  http://quasiturbine.promci.qc.ca/QTLivreFrancais.html 

            À partir d’un moteur Quasiturbine pneumatique QT50 tel que décrit à http://quasiturbine.promci.qc.ca le projet consiste à concevoir et à construire une moto zéro pollution entraînée par la haute pression d’azote liquide évaporé. Le projet requiert initialement l’analyse des besoins en couple moteur et en puissance d’une moto routière, suivi de la conception d’un système complet de propulsion compatible. La gestion de ce « nouveau carburant à zéro pollution » comprend entre autres un réservoir, un évaporateur, des échangeurs de chaleur, et un contrôle d’injection dans le moteur Quasiturbine à zéro vibration. Ce dispositif devra être calibré pour produire une puissance variant entre 0 à 60 CV. Le projet consiste ensuite à intégrer ce dispositif sur une moto de type routière, ainsi que d’en faire l'évaluation systématique via une tournée des différentes régions du Québec. Le prototype de moto sera donc propulsé de façon pneumatique et sans aucun rejet polluant à l’échappement (l’azote étant un constituant de l’air). Le projet exige de concevoir, fabriquer et/ou adapter un système de stockage mobile d'azote liquide, un évaporateur, des attaches moteur, une transmission de mouvement et un système d'admission contrôlé et sécuritaire, le tout permettant une autonomie raisonnable avec des performances comparables à celle d’une moto à l’essence conventionnelle. Un journal des activités (en partie confidentielle) sera maintenu à jour, ainsi que des rapports d’étapes. Ce projet implique de nombreux intervenants régionaux et vise à enraciner en région une technologie motivante pour les jeunes, en plus d’être créatrice d’activités économiques et d’emplois.

Présentation détaillée du projet

Historique : Il y a environ 3 ans, l’inventeur de la Quasiturbine cherchait un centre en région pour motoriser une moto avec son nouveau moteur pneumatique. Préoccuper par les questions environnementales et les défis d’ingénierie que le projet représente, nous ne pouvions refuser cette offre. Ce projet c’est donc développé progressivement au cours des deux dernières années, à partir du collège de Rimouski. C’est pourquoi de nombreux détails pertinents aux critères de sélection peuvent être indiqués dans la présente.

Caractères novateurs : Le présent projet repose sur deux innovations majeures, la première étant le moteur Quasiturbine et la seconde étant le système d’alimentation zéro pollution à l’azote liquide. Le projet exclut les travaux proprement dits sur le moteur Quasiturbine. Toutefois, c’est un moteur dont le volume, pour une puissance comparable au moteur à piston, est huit fois moindre en mode pneumatique et dans lequel l’huile est à toute fin pratique superflue. C’est un moteur d’une très grande densité de puissance. Par contre, l’aspect azote liquide est notre défi. Notre innovation directe porte sur le système de gestion du « carburant azote liquide », son contrôle et son intégration sur une moto routière. Comme caractère novateur, le système d’alimentation ainsi que le moteur réunissent ensemble des caractéristiques hors du commun. Le système d’alimentation à l’azote liquide n’est pas une technologie développée commercialement. Pourtant, l’énergie que l’on peut en extraire lors de l’évaporation de l’azote est seulement 5 à 15 fois inférieure (dépendant de la surchauffe) à celle générée par la combustion du pétrole et permet des puissances supérieures à celles produites par l’électricité dans de tels usages. Ce qui est en soi une source d’énergie très attrayante, puisque produite à grande échelle, l’azote liquide peut devenir aussi concurrentiel que l’essence en terme monétaire. Il s’agit aussi d’une ressource inépuisable puisque l’azote est le gaz le plus commun qui compose l’atmosphère à 79%. En matière de zéro pollution, le système à l’azote liquide offre une alternative aux moteurs conventionnels, dont le piston est en traîner 83% du temps, et aussi en comparaison avec les moteurs électriques qui sont souvent lourds et peu puissants dans ces usages.

Pertinence - Pollution zéro : Le thème pollution zéro est très en vogue, et fait maintenant partie de toutes les politiques gouvernementales à travers le monde. Les états interviennent de plus en plus radicalement, comme l’état de Californie qui obligera d’ici 2003 les grands producteurs automobiles à vendre au moins 10% de véhicules à zéro pollution, même en dépit d’une importante crise électrique en Californie en ce moment. Ces lois créent un marché potentiel important et ouvrent la porte à la recherche dans ce domaine. Les véhicules électriques offerts par les grandes compagnies sont encore difficiles à vendre vu leur coût d’achat élevé, les performances restreintes et les frais d’entretien prohibitifs. Un moteur à l’azote liquide serait une alternative intéressante pour les consommateurs considérant les performances offertes, son faible coût de production, en plus d’être « zéro pollution » et de bénéficier des généreuses subventions s’y rattachant. De plus, l’intérêt régional est important puisqu’on ne peut pas dire que la région du bas du Fleuve soit en effervescence économique. Les projets sont rares et le moral des jeunes repose trop souvent sur l’espoir de déménager dans une grande ville. Pourtant, depuis 2 ans et avec peu de moyen, on a réussi une substantielle mobilisation des intervenants régionaux autour de ce projet. Récemment, lorsque des promoteurs de l’extérieur ont essayé de s’approprier ce projet, nous avons vu surgir des forces insoupçonnées pour protéger cet acquis.

Portée éducative : Déjà la compréhension de la Quasiturbine a obligé plusieurs étudiant(e)s à prendre contact avec la thermodynamique, une branche de la physique fort subtile et présentement hors des Cégeps que je ne connaissais pas avant. L’ébauche de quelques calculs mathématiques de base sur l’expansion de l’azote liquide et l’analyse de renseignements supplémentaires trouvés sur Internet ont permis de dimensionner et de construire un premier prototype d’évaporateur d’azote liquide. Les analyses d’appel de couple moteur et de puissance par une moto, et l’adaptation efficace des transferts de puissance à différents régimes se révèle être un véritable défi pour notre groupe… Mais c’est la certitude de contribuer à quelque chose de nouveau qui motive le plus et qui fait concrètement comprendre l’importance d’acquérir du savoir et de la culture. Avec quelques collègues impliqués, nous avons tôt fait de réaliser qu’ils nous manquaient des connaissances pour réaliser ce projet, et ce fut le point tournant qui nous a amené à continuer nos études en génie à l’université.

Caractères parascolaires : Un tel projet exige plus qu’une implication académique. Il requiert de la passion et un substantiel engagement parascolaire. Quel que soit notre niveau de connaissance, ce projet nous met en contact non seulement avec des techniques avancées de génie mécanique, mais aussi avec la complexe réalité du cheminement d’une innovation, des controverses et des luttes multiples qu’elle requiert. Plus que jamais, il faut passer beaucoup de temps en sus des études à lire des volumes spécialisés sur la thermodynamique des gaz, la mécanique des fluides ainsi que sur les méthodes numériques de résolution d’équations. Comme les professeurs en génie acceptent de nous aider devant la complexité des calculs à effectuer, nous demeurons extrêmement motivés à poursuivre ces recherches. Dans plusieurs cas, l’implication parascolaire sur ce projet remonte à bien loin, puisque déjà à l’école secondaire, certains cherchaient un moyen de rendre le moteur conventionnel à zéro pollution. Ce n’est que plus tard que la Quasiturbine s’est manifestée sur l’Internet. Découvrir les possibilités qu’offre l’énergie disponible dans l’azote liquide est une activité passionnante, presque un loisir! Des croquis de base, ainsi que des schémas sur les meilleures méthodes d’évaporation de l’azote liquide ont été réalisés par temps libres, les soirs et les fins de semaine. Ce projet a déjà requis des déplacements à l’extérieur de la région pour rencontrer des spécialistes dans le domaine des gaz. Ces activités permettent de pratiquer des démarches scientifiques apprises théoriquement lors des cours. Dans ce contexte, le projet a déjà permis d’acquérir de l’expérience et de l’autonomie un peu à la façon d’un stage, puisque dans le technique il n’était pas possible de réaliser un stage en entreprise de toute façon. Ce projet ne fait que commencer à produire des effets parascolaires…

Recherche de financement : La recherche de financement pour réaliser un tel projet est incontournable. L’an dernier, le collège de Rimouski en collaboration avec le programme de bourses « Fond de Créativité Économique (FONCE) » mis sur pied par Développement Économique Canada a accordé la plus importante bourse à ce projet, sur recommandation technique du Conseil National de la Recherche du Canada à Ottawa. Ces fonds m’ont permis de construire le premier prototype d’évaporateur d’azote liquide et de couvrir des frais de déplacement pour rencontrer des spécialistes dans le domaine.  À l’automne dernier, la CSDT/PME a accordé une seconde bourse pour continuer l’élaboration du projet.

Rayonnement et envergure : Les défis environnementaux sont grands et souvent difficiles, et pas toujours à la porté de petits groupes isolés. Nous avons la chance extraordinaire d’être au cœur d’un projet d’intégration technologique unique et prometteur. Si on considère le projet dans son ensemble, on perçoit vite son envergure mondiale, puisqu’on serait les troisièmes au monde à construire un véhicule utilisant l’azote liquide comme source d’énergie, et les premiers au monde à utiliser la Quasiturbine comme moteur d’entraînement. Ce concept « Quasiturbine – Azote liquide » permet aux utilisateurs de joindre performance et écologie sans aucun compromis de puissance, ce qui est unique pour un système à zéro pollution. Déjà le moteur Quasiturbine bénéficie à lui seul d’une renommée internationale, qui se répercute déjà directement sur les projets pneumatiques par la page Internet www.quasiturbine.com/FQTPneumatique.html Un important rayonnement régional découle déjà de l’inscription du projet l’an dernier à la troisième édition du concours québécois d’entrepreneurship régional, qui a permis de remporter quatre premiers prix au niveau régional dans les catégories meilleur projet local, meilleur projet collégial, meilleur projet en science et meilleur projet en éducation. Ces prix ont valu à un des nôtre d’être choisi comme porte-parole régional de la quatrième édition de ce concours ainsi qu’un stage d’été de recherche et développement en entreprise, accompagnée d’une lettre de félicitation de la député de Rimouski.

Retombées concrètes : Les retombées concrètes sont des plus importantes. À cours terme, ce projet permet une implication académique de nombreux collègues étudiant(e)s, tant au niveau des problèmes techniques, qu’au niveau des études de marchés, du développement d’entreprises et des valeurs perçues. Comme retombées concrètes et directes sur l’environnement, les effets d’un concept à « zéro pollution » sont évidemment incommensurables. La motorisation de motos intégrant la Quasiturbine à l’azote pourrait faire l’objet d’une entreprise considérable, transformant le bas du Fleuve en « Capitale Mondiale de la Moto à Zéro Pollution ». De plus, l’azote liquide étant une source d’énergie prometteuse, il serait facile d’en produire de grande quantité ici même au Québec. Déjà, des compagnies comme Air Liquide en produisent beaucoup, tout comme les hôpitaux. Coté création d’emploi et génération d’activité économique, les étudiants sont nombreux à souhaiter une telle technologie « zéro pollution » dans notre région, une technologie notamment exportable à travers le monde.

Pièce jointe : Le livre « La Quasiturbine Écologique » (ISBN 2-922888-00-2)  http://quasiturbine.promci.qc.ca/QTLivreFrancais.html 

Communiqué UQTR à: http://wer.uqar.qc.ca/uqar/commu/16oct02.html

Le communiqué de l'Université du Québec se trouve à: http://www.uquebec.ca/bp/actualite/1022/UQ1610.shtml 
Les finalistes de l'UQ décrochent 4 des grands Prix au Gala Forces AVENIR 2002 
Du côté du Projet Avenir environnement, c'est La Rimous, qui a décroché le Prix. 
Ce projet écologique utilise un moteur "Quasiturbine" pour motoriser La Rimous, 
une moto à zéro pollution qui dépasse tous les espoirs en matière de réduction des émissions toxiques pour le domaine routier. 

La moto Quasiturbine RIMOUS fait l'objet d'un  reportage à TVA:
http://www2.canoe.com/infos/regional/archives/2002/09/20020929-214708.html 
aussi disponible sur vidéo numérique à:
http://www2.canoe.com/archives/infos/regional/media/2002/09/20020929-214708.ram

La moto Quasiturbine à pollution zéro à Rimouski - par Carl Thériault
http://www.magazinemci.com/dossiers/1202/bas-st-laurent29.htm 

 

Reportage dans La Presse le 13 janvier 2003

 

Note: Le projet Quasiturbine-Rimous n'est toujours pas amorcé à l'UQAR 

L'Université, le professeur, les étudiants et Quasiturbine Tronçonneuses Inc. 
ont conjointement convenu le 5 juin 2002 de suspendre toutes activités sur ce projet
(et sur tous ses éléments constituants) 
jusqu'à ce que l'entente MOTO Quasiturbine - RIMOUS 
initialement convenue avec le Collège (Cegep) de Rimouski 
soit formellement étendue à l'UQAR et aux étudiants désignés.
Pour l'instant, la participation de l'UQAR et de ses étudiants n'est ni autorisée, ni validée.

Retour au menu principal Quasiturbine / Return to Quasiturbine main menu

Quasiturbine Agence Inc., Agence promotionnelle pour Quasiturbine Rotative Motorisée par Combustion Continue ou Compresseur
Casier 2804, 3535 Ave Papineau, Montréal Québec H2K 4J9 CANADA (514) 527-8484 Fax (514) 527-9530
http://quasiturbine.promci.qc.ca             quasiturbine@promci.qc.ca